Carte postale du Grand-Paris, avec chrysanthèmes pour blog sans commentaires

romainville-cimetiere-1.1288633085.jpg

Aujourd’hui, c’est la Toussaint. Hier je suis allé au cimetière, pas le mien mais celui de Romainville. Promenade urbaine en banlieue, entre Noisy-le-Sec et Romainville avec les amis chez qui j’ai déjeuné. Le cimetière de Romainville est caché sous la terrasse de l’église, une pente coincée qui dévale entre pavillons et bois, au fond le paysage des banlieue, le Grand-Paris, le vrai, Romainville, Noisy, puis Bobigny, et la métropole continue jusqu’à une ligne de collines dans le lointain où on distingue un grand château d’eau et des pilones foncés, ce sont les tours de contrôle de Roissy. Avec le zoom de l’appareil on voit décoller les avions.

Demain c’est le jour des morts, je n’irai pas au cimetière non plus. J’aurais dû y aller aujourd’hui. Mon cimetière, c’est le cimetière parisien de Thiais. le Petit Paris enterre ses morts dans le Grand-Paris, et c’est là que repose mon ami, mort il y a presque vingt ans déjà. Depuis la maladie de ma mère, je passe moins souvent au cimetière, j’ai moins de temps ou pas le courage de prendre encore du temps. Mais j’y passe plus souvent que ne le disent les débateurs de RTL, « 0n refait le monde », où l’insupportable Hondelate décrète que les gens ne vont plus au cimetière et que la tradition des chrysanthèmes se perd. Il ne doit pas aller souvent au cimetière, et tout ça pour lancer son sujet sur les pages des morts sur Facebook. Toujours aussi mauvais Christophe Hondelate. Les cimetières sont si beaux à la Toussaint, fleuris de chrysanthèmes, comme autant de boules lumineuses de mémoire pour ne pas les oublier. J’irai au cimetière dans quelques jours, pour renouveler la concession pour dix ans encore, ou plus peut-être.

A propos de cimetière, j’ai peur que Paris est sa banlieue n’en devienne un. J’ai posté sur la note précédente une supplique, non pas pour être enterré sur la plage de Sète, mais pour que les lecteurs du blog acceptent à nouveau de laisser des commentaires, ici et non pas ailleurs, c’est à dire sur Facebook quand je poste un lien vers une note, sur les forums ou sur le blog des autres au hasard d’une discussion relancée, mais au pied des notes de Paris est sa banlieue😉

Jean-Paul Chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 7 - sur les blogs, 8 - Cartes postales..., est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s