Carte postale de La Défense, avec invitation dans le Grand-Paris, le vrai ou l’autre, à Sevran exactement

la-defense-passerelle-kupka.1289077767.jpg

Semaine professionnelle chargée, intense, dure, positive (?), en tout cas je croise les doigts. Développer le 2.0 dans l’entreprise est un challenge que j’ai déjà vécu chez mon ancien employeur, dont la direction était largement acquise et convaincue. Essayer de le faire dans une entreprise dont la culture est opposée à 180° avec cette nouvelle culture (je parle de culture et pas de technologie ) est un défi d’un autre tabac. C’est à la fois excitant et déprimant. Il faut savoir gérer les deux. Après quatre mois depuis mon arrivée, quatre mois qui me paraissent quatre ans, j’essaie de m’habituer et même de positiver… Et ce soir, cette nouvelle carte postale avec une photo prise hier soir en sortant de la dernière réunion d’arbitrage budgétaire, est un peu à l’image de la solitude dans un environnement à la fois puissant et magnifique, aussi séduisant que froid et isolant… Et pour rester dans une note positive, je continue à prendre un pied architectural sans fin à La Défense😉

Demain après-midi, j’irai à Sevran ; un autre Grand-Paris qui devrait me changer de La Défense… Bref demain à Sevran, c’est le 18ème Salon Sevranais d’Histoire Locale. J’irai pour voir. Et j’irai aussi pour voir Stéphane Gatignon, le maire de Sevran, un des rares et vrais métropolitains convaincus du Grand-Paris ! Et si vous ne savez pas quoi faire d’un dimanche a priori froid et pluvieux, rejoignez nous à Sevran. Vous apprendrez peut-être à trouver Sevran sur la carte, et peut-être une première découverte du Grand-Paris, l’autre ou le vrai, bien au-delà du périph, plus près des cités… Message aussi en direction des « Paris-Métropolitains », bien confortables dans leur syndicat d’étude et autres acteurs du Grand-Paris qui préfèrent le commerce des experts et des colloques à la réalité de la métropole… Donc à demain ?

à suivre…

Jean-Paul Chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 1 - Le Grand-Paris, vous connaissez ?, 4 - Politique, politiques, 7 - sur les blogs, 8 - Cartes postales..., est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s