Carte postale de Noël, avec neige sans guirlande ni appareil photo

Paris jardin des Tuileries sous la neige avec grande route - décembre 2010

« C’est beau une ville la nuit », disait l’autre. « C’est beau une ville sous la neige« , pourrait on dire ces dernières semaines. Beau mais pas pratique, et surtout inégalement partagé. Pour les uns la sérénité magique des Tuileries sous la neige dans le vide d’un matin qui réussit à transformer une grande roue de foire en point de fuite ésotérique d’une perspective de jardin extraordinaire. Pour les autres*, la pagaille d’un aéroport victime de la logique capitalistique du flux tendu qui fait du Glycol le nouvel élixir de vie de nos sociétés, ou encore les heures pour essayer de rentrer chez soi, après une journée de travail et soudain le piège de routes enneigées, ou simplement la chute sur le trottoir non dégagé de la glace, comme je l’expérimentais la semaine dernière😉

Mais en fait ce soir, je voulais publier une phot de décoration de Noël, ou encore de paysage de Noël vus des autoroutes urbaines de la métropole (un sujet sur lequel je reviendrai bientôt). Pas de chance, j’ai cassé mon appareil photo. Victime du progrès, l’écran arrière a été endommagé, mais il n’y a pas de viseur… un détail quand on achète un appareil, mais un point bloquant pour moi aujourd’hui. Alors ce soir, une photo prise au début du mois, aux Tuilerie, tôt un matin en allant écouter parler d’Entreprise 2.0, un de mes (nouveaux) collègues préférés faisait partie des intervenants. Une photo que je n’avais pas publiée à l’époque sur Paris est sa banlieue, mais qui me fascine.

à suivre, avec une autre vision de la métropole, loin du Petit-Paris, vers la métropole automobile, celle des autoroutes urbaines et de la vie autour d’elles…

* je ne parlerai pas ici des sans abris, victimes de froid et de la neige en hiver et de leurs difficiles conditions de vie le reste de l’année. Ce n’est pas l’objet de cette note, mais je ne voudrais pas que l’on pense que ma pauvre chute un matin en allant bosser, me fait oublier ce qui n’ont pas l’occasion de tomber pour faire de même…

Jean-Paul chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 1 - Le Grand-Paris, vous connaissez ?, 8 - Cartes postales..., est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Carte postale de Noël, avec neige sans guirlande ni appareil photo

  1. Dr. Gonzo dit :

    Superbe photo, avec ce cercle lumineux parfait, presque irréel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s