Carte postale du Grand-Paris, avec Ville en robe couleur du temps, suite

paris la défense

Je l’ai publiée ce matin sur Facebook et visiblement mes « friends » de FB ont aimé… Depuis six mois, j’ai le privilège d’avoir cette vue depuis mon bureau. Cela devrait changer, je ne sais pas quand exactement, mais à terme, dans un mois dans un an, comment souffrirons Seigneur… que mon bureau tourne résolument le dos à ce paysage ! Alors je l’admire, je le photographie et le contemple matin après matin, midi après midi et soir après soir. La Ville revêt sa robe couleur du temps comme dans Peau d’âne et je mets photographiquement – et humblement – mes pas dans ceux du Monet des Cathédrales de Rouen (le reste j’aime moins ;-))

Donc ce matin, quand je suis arrivé, c’était bleu. Un bleu à la fois doux et intense, profond, avec des déchirures roses, oranges, saumons, et le jeu toujours renouvelé de la brume, des vapeurs et des fumées, ou quand la pollution essaie de se faire belle…

Un jour je vous montrerai le paysage qui m’attend de l’autre côté, la tour d’en face, mais aussi cette échappée sur la banlieue, le Grand-Paris, sa couleur, sa structure avec des lignes de forces, les avenues et autres grands axes, sa couleur, ici les toits ne sont pas de zinc par défaut, tuiles ou terrasses blanches, la ville moderne, avec son horizon différent de celui de l’intra-muros, lignes de collines, lignes presque de crêtes, Mont-Valérien, Cormeille, Argenteuil, le 95 dans le lointain…

à suivre…

Jean-Paul Chapon

Jean-Paul Chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 8 - Cartes postales..., est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Carte postale du Grand-Paris, avec Ville en robe couleur du temps, suite

  1. Lupus dit :

    Coté Ouest, on peut aussi tomber sur de splendides couchers de soleil, (en hiver, surtout, du fait des horaires). De beaux plaisirs picturaux à venir.

    Quant à moi, je vois approcher la date d’un déménagement de bureau qui risque de priver de ma belle vue orientée sud-ouest sur le centre parisien… Angoisse!

  2. bernardp dit :

    C’est plus un blog , c’est un présentoir de cartes postales !🙂
    « Un jour je vous montrerai le paysage qui m’attend de l’autre côté »
    Avec du soleil j’espère . De là haut ,vous voyez la mer en été ?

  3. parisbanlieue dit :

    J’ai réussi à publier une note sans carte postale !!!

  4. Tartauthon dit :

    La SocGen c’est le déménagement permanent, une autre idée de la mobilité.
    C’est l’immeuble SGAM qui vous attends ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s