Carte postale du Grand-Paris, avec soleil (ou presque) et Passe Navigo

paris la défense janvier 2011« Encore une carte postale sans soleil » écrit en commentaire un lecteur fidèle de Paris est sa banlieue sur la dernière note. Alors une photo presque avec soleil, prise ce matin de mon bureau toujours au 34ème étage à la Défense. J’espère que le fait que les vitres de la tour n’aient pas été faites depuis quelque temps ne le conduira pas à nouveau vers son pharmacien préféré😉

Sinon, vous aurez peut-être remarqué une communication soudaine sur le Passe Navigo à tarif unique. Une étude dont Le Parisien se fait l’écho explique qu’il pénaliserait 1,4 millions d’usagers. Amusant, au moment où ses alliés Verts ou d’EE-LV mettent en mauvaise posture Jean-Paul Huchon dans sa tentative de rapprochement avec le ministre de la Ville Maurice Leroy sur les deux projets de rocade de banlieue, Grand-Paris ou Grand-Huit et Arc-Express. On peut dire que ça tombe bien. Et il est amusant aussi, si on arrive encore à rire de cette pitoyable comédie, de lire le communiqué courroucé publié par Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé dénonçant une « caricature » et mettant en cause le STIF (autorité organisatrice des transports de la région dont Jean-Paul Huchon est président au titre de sa présidence du conseil régional). Je cite le communiqué :

« Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage ! » annonce Cécile
Duflot. Selon elle cette étude détourne l’esprit du Passe unique : « on
cherche à opposer les usagers les uns aux autres alors que la suppression
des zones ne visent qu’à les rassembler autour d’un territoire et à réduire
les inégalités dont sont victimes ceux qui habitent loin, qui subissent le
plus la rareté et la pénibilité des transports, et qui pour cela payent le
plus cher. » Jean-Vincent Placé regrette quant à lui « que la vision
technocratique qui règne au STIF comme ailleurs occulte complètement les
aspects qui amélioreront tangiblement la vie des Franciliens. Le Passe
unique simplifiera la vie des usagers qui pourront se déplacer plus
facilement partout en Ile-de-France ».

Et il est vrai que la charge portée par cette étude dont la publication dans la presse tombe juste là, maintenant, par pure coïncidence, est un peu grosse et sans finesse. Un point partout dans ce mauvais match pourrait on dire. Le Passe Navigo à tarif unique est était une mesure phare, très symbolique de la candidature de Cécile Duflot aux régionales, mesure à laquelle Jean-Paul Huchon et le programme PS étaient opposés.

Bref, une nouvelle fois à suivre…

Jean-Paul Chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 1 - Le Grand-Paris, vous connaissez ?, 1.1 - Grand-Paris, le piège de Nicolas Sarkozy, 1.4 - Les transports à Paris, intra-extra muros, 8 - Cartes postales..., est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Carte postale du Grand-Paris, avec soleil (ou presque) et Passe Navigo

  1. Ping : Paris est sa banlieue a six ans ! et quitte LeMonde.fr, et continue sur Wordpress.com (voir nouvelles notes) - Paris est sa banlieue a quitté LeMonde.fr - Blog LeMonde.fr

  2. Parisien dit :

    Est-ce que quelqu’un a calculé l’afflux supplémentaire d’usager qu’un pass navigo unique provoquerait ? Toutes les lignes de métro, RER, bus sont capables d’absorber l’augmentation engendrée ?

  3. Thierry dit :

    Le tarif unique a des avantages :
    – symboliques : donner une unité à la métropole ;
    – sociaux : réduire les coûts pour les employés qui habitent loin en raison du coût du logement ;
    – environnementaux : encourager à prendre le RER ou le train plutôt que la voiture.

    Mais il a aussi des inconvénients :
    – sociaux : augmenter les coûts pour les personnes âgées, femmes (ou hommes) au foyer, d’une manière générale ceux qui prennent le bus pour aller faire leurs courses en banlieue (à Paris, je peux faire mes courses à pied) ;
    – environnementaux : il peut encourager à habiter loin (le coût des transports ne devrait pas être un critère déterminant si on prend en compte l’ensemble des coûts de la vie, mais il est très visible et tout le monde ne fait pas le calcul) ;
    – de gestion des réseaux : faut-il encourager les usagers à faire des trajets longs alors que le réseau fonctionne si mal ? Ne faut-il pas attendre d’avoir amélioré les réseaux avant de le mettre en place ?

    L’effet sera donc globalement positif si le tarif unique n’entraîne pas d’accroissement du trafic (donc si son effet est uniquement social et symbolique). Difficile de le déterminer à l’avance, donc il y a un choix politique à faire…

    On peut envisager d’autres solutions, telles que la mise en place de zones non concentriques (carrés de 15km x 15 km, ou mode de tarification plus complexe en fonction de la distance parcourue), qui auraient également un effet symbolique important sur la représentation de la métropole, tout en favorisant les trajets courts.

    Favoriser les trajets courts a un sens environnemental et surtout économique. Si le STIF ne gagne pas plus d’argent avec un bus qu’avec un RER, on peut craindre qu’il ait de moins en moins envie de s’embêter à développer et réparer les réseaux ferrés. C’est tellement plus simple de gérer des bus…

  4. bernardp dit :

    Je suis ébloui !
    Pour conserver votre peau intacte, Je vous conseille vivement l’application d’une crème de protection indice 50🙂
    Hier le ciel , aujourd’hui le soleil , dans l’objectif du « Grand Paris » demain, la mer ?

  5. Pelma dit :

    Si ce document sort ces jours-ci, c’est parce qu’il était convenu de longue date de lancer une étude sur la zone unique en 2011 et que la commission économique et tarifaire du STIF commence à étudier le sujet cette semaine.
    Après, l’un des membres de cette commission a fait fuité la pré-étude dans la presse, ca peut être un élu PS, ca peut aussi être un élu UMP pour mettre en difficulté la majorité régionale. Ca a au moins le mérite de mettre le sujet sur la place publique et de voir que cette mesure d’apparence simple (simpliste ?) aurait beaucoup de répercussions.

  6. md.inc dit :

    la suppression complète du Navigo et le transport gratuit sans barrière (très couteuses à installer et entretenir) ne serait-elle pas la solution la + économique globalement (en comptant l’économie de pollution des nouveaux usagers des transports en commun, etc…) ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s