Sinistre soirée de printemps, avec cantonales et démocratie en berne…

D’habitude, je n’aime pas réagir à chaud, mais depuis le déménagement de Paris est sa banlieue et la reprise chaotique d’une vie normale pour ce blog, les exceptions vont peut-être se multiplier. Alors ce soir je reprends le statut de mon profil Facebook, juste retour des choses quand Facebook et Twitter fagocitent et étoufent les blogs dont Paris est sa banlieue. Pendant qu’on se bat en Libye, que la Tunisie et l’Egypte ont montré l’aspiration à la démocratie de peuples qui en ont été sevrés depuis toujours, en France on boude les urnes…

Alors voici ce statut :
Trois évidences ce soir: 1 – les départements sont morts même si tous les élus de droite comme de gauche refusent une réforme des collectivités territoriales, 2 – Marine Le Pen est une bête politique qui ne fait que commencer à sévir, 3 – la démocratie ne va pas bien en France avec 56% d’abstention… mauvaise soirée et les trois évidences sont peut-être plus liées entre elles qu’on ne voudrait le dire !

à suivre…

Sur la réforme avortée des collectivités territoriales on peut relire deux note de Paris est sa banlieue de 2009
Grand-Paris du rapport Balladur, ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain

Ligne 13 enfin de la concrétisation pour l’interview d’André Vallini

Jean-Paul Chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 2 - Société, vous, moi, nous... et la banlieue aussi, 4 - Politique, politiques, 7 - sur les blogs, Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Sinistre soirée de printemps, avec cantonales et démocratie en berne…

  1. sysiphe dit :

    En ayant participer au dépouillement ce soir dans ma ville, je te confirme que le discours du Maire, en théorie élu du peuple et seul représentant impartial dans l’assemblée (et attablée aux tables du cocktail); ne faisait pas dans la demi-mesure pour stigmatiser les perdants renforçant encore une fois le malaise des votants qui se demandent pourquoi ils ont voté ce soir … ces « élus » ne comprennent plus leur rôle et ne pensent qu’à « gagner », ce genre de soirée post-élection était une première pour moi et fut, à ce titre, instructif.

  2. parisbanlieue dit :

    @sysiphe, c’était où ce dépouillement ?

  3. Ping : continue sur Wordpress.com https://parisbanlieue.wordpress.com - Paris est sa banlieue a quitté LeMonde.fr - Blog LeMonde.fr

  4. bernardp dit :

    « « les départements sont morts (…) »
    Sur quelles bases vous appuyiez vous pour écrire cela ? Le taux d’abstention ?
    Le très faible taux de participation ne fait que traduire le désaveu infligé par les citoyens, aux partis politiques
    Le Département et son rôle social : on ne peut pas dire et écrire que les partis politiques ont fait campagne pour expliquer son rôle et ses attributs.
    Avec le conseiller territorial , c’est évident, tout ira mieux !

    « « Marine Le Pen est une bête politique (..) « « Ouais .. ! Mais il n’est pas nécessaire d’ajouter « Politique ».
    Crises politique, sociale et de plus, à force de lui demander son avis sur tel ou tel sujet face caméras , les médias banalisent ses thèmes et nous constatons les résultats
    Contrairement aux déclarations de JL Mélenchon : « Mme lepen n’est pas une manipulation des sondages »
    Mais le pur produit de la crise économique et de l’absence de réponses aux questions de la population sur le chômage, la désindustrialisation, les services publics qui se délitent, le système scolaire qui périclite …
    Cependant, il faut minimiser les scores de la fille du borgne.
    Face au score du fn , la situation est sérieuse mais la République n’est pas (encore) en péril !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s