Alors qu’il n’y a pas mort d’homme ! ou du lynchage médiatique de New York à Clichy sous bois

jack lang il n'y a pas mort d'hommeBouchon du matin sur l’A86 au niveau de Pleyel, Bartolone débite de la langue de bois au kilomètre  au micro de Jean-Michel Aphatie sur RTL. : je savais parce que je sais décrypter les codes de la politique, dit il en substance, même s’il ne me l’a pas dit, il me l’a tout de même dit, pour DSK et pour Martine, que l’un serait candidat que l’autre ne le serait pas… Et puis on connaît la suite. « Humainement, c’est une satisfaction lorsqu’on sait ce que représente cette prison de Manhattan, lorsque l’on sait ce que représente l’ordre carcéral, » réagit Claude Bartolone à la probable remise en liberté de Dominique Strauss-Kahn à New York. Et à la fin, la langue de bois fissurée par les vrilles de termite d’Aphatie, un Bartolone mal à l’aise qui lâche un superbe lapsus à propos d’Eric Woerth « à partir du moment où vous êtes ministre des Finances et trésorier du Parti socialiste, il fallait qu’il choisisse ». Quai de Clichy la Garenne, c’est le tour de Pierre Moscovici, plus touchant, plus humain, une défense de son modèle sur lequel il a construit sa carrière politique, on sent un homme ébranlé. Touchant. Pourtant pendant ce parcours, il y a une phrase qui résonne dans ma tête en contrepoint de la langue de bois de Bartolone et du trouble de Moscovici : celle d’un troisième socialiste, Jack Lang. « Alors qu’il n’y a pas mort d’homme », c’est Jack Lang sur la 2 qui dénonce un lynchage de la part du « système judiciaire américain » et du « système médiatique en général ». C’est vrai, il n’y a pas mort d’homme, seulement peut-être une tentative de viol, ou un « troussage de domestique » comme le déclare Jean-François Kahn. Nausée. Et le contrepoint se précise. Où étaient ces voix quand Me Daniel Merchat, l’avocat des policiers mis en cause dans la jack lang il n'y a pas mort d'hommecourse poursuite de Clichy-sous-bois en 2005 déclarait au moment du non-lieu de ses clients : « Le dossier a toujours été vide. Au bout de cinq ans, la petite voix de la vérité judiciaire a fini par couvrir le tintamarre des leurres médiatiques. » Autre lynchage médiatique ? Mais mis à part Claude Dilain, le maire de Clichy, je ne me souviens plus des déclarations enflammées des uns ou des autres. Pourtant, là il y avait mort d’homme, mais certains comptent tellement moins que les autres…

Jean-Paul Chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 2 - Société, vous, moi, nous... et la banlieue aussi, 4 - Politique, politiques, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Alors qu’il n’y a pas mort d’homme ! ou du lynchage médiatique de New York à Clichy sous bois

  1. Dr. Gonzo dit :

    Et certains ne sont pas des justiciables comme les autres, pour citer BHL.

  2. bernardp dit :

    Il faut toujours se méfier des « amours » ancillaires.
    Quelque fois, ça peut conduire à l’isolement même sans « Accor »
    Le « mur du çon » a été franchi également par Mme Guigou à propos des images diffusée « urbi et orbi », de son « camarade » mains entravées.
    La censure nous guette !
    La « sainte femme » qui, à chaque arrestation dans l’hexagone ou expulsion, visualise et « floutte » les images que les chaînes de TV diffusent pour ne pas ternir la réputation du présumé innocent !
    Présidente d’honneur du quadrille des faux culs !

  3. Patricia dit :

    Espérons que cette dame « pas très jolie » ne sera pas encore plus « salie » par les avocats si culpabilité de DSK il y a…
    Un grand écoeurement devant cette affaire.

  4. md.inc dit :

    Ma nausé de la rolex-band des mamouths déglingué du PS ne date pas d’hier matin !!

    À quant quelques hommes politiques français UMPS comme elle dit si bien (et au delà bien sûr) incarcérés pour leurs méthodes de bandits de grand chemin… Il ne s’agit pas de populisme mais de démocratie et de la vrai rigeur (pas celles des critères de convergence du libéralisme mafieu).

    chacun son métier, à chaque métier ces risques, mais la loi doit être identique pour tous. Faut pas déconner avec ça si on ne veut laisser l’histoire bégayer avec le retour des extremes…

    On se souvient de l’affaire de la Mnef, on avait déjà envie de vomir que Julien et Dominique s’en sorte comme ça… On connait donc ces usages de merde d’une classe politique indigne, on est aussi écoeuré par Bertrand qui monaie les fictifs.

    Perso, je n’ai aucune preuve, mais j’attends de voir Julien Dray et Guerini en prison avant de dire que le PS est un parti fréquentable…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s