Carte postale du Grand-Paris au coeur du Petit-Paris, ou « sous le Pont Mirabeau coule la Seine… « 

panorama du grand-paris, bhv

« Tu as vu ? Regarde bien, à côté de la Tour Eiffel  » insiste Luis, mon ami, devant le panorama en silhouette qui décore le passage vers le parking du BHV. Et à côté de la Tour Eiffel, à côté de la cathédrale de Chartres, le panorama montre un pont symbole de la Seine, des immeubles modernes, mais surtout la Grande Arche de La Défense. En retour et hors champ le Sacré-Coeur. Nous sommes devant les caisses du parking BHV, au coeur de la capitale, à l’entrée de la station de métro Hôtel de Ville, côté ligne 1 avec correspondance ligne 11, avec accès direct au BHV, le Bazar de l’Hôtel de Ville, une des plus populaires des magasins parisiens, juste sous le parvis arrière de la mairie du Petit-Paris, et de façon étonnante, la symbolique est celle du Grand-Paris, et même du très Grand-Paris. On est loin de la vision étroite du hall d’arrivée du terminal 1 de Roissy, de sa vision étriquée de Paris, toute teintée d’Amélie Poulain, vision auquel Paris est sa banlieue avait consacré une note – Paris est une île – en décembre dernier. Non ici, on sort de ce Petit-Paris d’Amélie Poulain et Bertrand Delanoë, et en osant une vision régionale, on n’hésite pas à représenter Chartres, merveille symbole de l’architecture d’Ile-de-France au moyen-âge, la Tour Eiffel symbole de Paris et de sa modernité d’hier et pour aujourd’hui la Grande Arche de La Défense, symbole du Paris contemporain, le tout rassemblé par le lien de la Seine, sous le Pont Mirabeau, coule la Seine, et nos amours, faut-il qu’il m’en souvienne…, Paris reste Paris le Petit de Bertrand Delanoë, le Grand auquel on aspire, et pour finir le Paris où l’on vit et que l’on aime😉

Jean-Paul Chapon

A propos parisbanlieue

Qui a peur du Grand Paris ? le journal d’un « desperate banlieusard » continue, malgré la difficulté à se faire entendre. Déceptions et frustrations, paralysie du jeu politicien droite-gauche et refus de construire une métropole unifiée et solidaire au-dessus du périphérique. En regardant le Petit Paris de Bertrand Delanoë, et la région immobile de Jean-Paul Huchon en passant par la préfectoralisation de la région-capitale par le gouvernement Sarkozy, Paris est sa banlieue entame sa saison 3… à suivre ;-) Sinon, quand je ne m'occupe pas de Ville et de banlieue ou de Grand-Paris, je suis chargé de la gouvernance web et du 2.0 dans une grosse boîte...
Cet article, publié dans 1 - Le Grand-Paris, vous connaissez ?, 8 - Cartes postales..., est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s